Hierges, Ardennes, et son château

Le village de Hierges jouxte la frontière belge, à quelques kilomètres de Givet. Le village de Hierges s’est développé au pied d’un promontoire rocheux sur lequel est construit un château dont l’origine remonte au haut Moyen Age. La physionomie du village a conservé cette physionomie moyenâgeuse. Si l’habitat a bien été remanié, les maisons sont du XIXe siècle pour leur majorité, l’existence d’une place centrale, avec quelques restaurants ouverts l’été (pas tous les jours) peut susciter l’imagination. Surtout quand on lève les yeux vers son château.

La Seigneurie de Hierges regroupait les villages de Doische, Vaucelles, Niverlée, Gimnée, Olloy, Dourbes qui, à la suite du traité des limites en 1772, furent rattachés aux Pays Bas autrichiens. Sa situation à proximité de la Meuse lui permettait également de contrôler le trafic fluvial.

Un de ses seigneurs les plus illustres fut, au XVIe siècle, Charles de Berlaymont, chef des finances des Pays Bas et gouverneur du comté de Namur.

Les on-dit laissent entendre que les Normands furent à l’origine du château, à la fin du Ixe siècle. Le château sera détruit une première fois par les troupes françaises en 1557. Reconstruit, dans un style renaissance, il sera incendié (involontairement ?) en 1793. Le site, à l’état de vestiges, fait de Hierges un des plus beaux villages des Ardennes, à l’histoire figée. Le site se visite en belle saison. Mais, pour un meilleur rapport qualité/prix fonction de la durée de visite, on lui préferera la visite des sites belges bordant la Meuse.

  • Vue d'ensemble du château de Hierges et de son promontoire Vue d'ensemble du château de Hierges et de son promontoire
  • Le château de Hierges Le château de Hierges
  • Les tours moyenâgeuses, reconstruites, et redétruites Les tours moyenâgeuses, reconstruites, et redétruites
  • sur une façade d'habitation sur une façade d'habitation
  • Le village de Hierges et son château Le village de Hierges et son château
  • fiat 500 un 15 août fiat 500 un 15 août
  • fiat 500 un jour de chaleur à Hierges fiat 500 un jour de chaleur à Hierges
  • visite à Hierges en fiat 500 visite à Hierges en fiat 500
  • calvaire calvaire
  • au pied d'une des tours au pied d'une des tours
  • Baies à décor en bossage, vestiges d'une galerie renaissance Baies à décor en bossage, vestiges d'une galerie renaissance
  • Vue sur la vallée depuis le château Vue sur la vallée depuis le château
  • Depuis le château, vue sur les deux Vireux Depuis le château, vue sur les deux Vireux
  • au pied du château, le panorama aux vaches au pied du château, le panorama aux vaches
  • Le château et son église Le château et son église

L'incendie du château de Hierges en 1793

On retrouve dans les archives de Hierges ce procès-verbal suivant (reproduit dans le numéro spécial Hierges d'Ardenne Wallonne), avec l'orthographe de l'époque :

"Aujourd'hui le 29 brumaire [19 novembre 1793] seconde année de la République une et indivisible, nous Jean-François Jomaux et Nicolas Joseph Marchal commissaires dénommés par l'administration du district de Rocroy en date des 20 septembre (vieux stille) et 23 présent mois, nous nous sommes transportés au château de Hierges où étant nous avons vu que le grand carthier et les deux tours y tenantes étaient incendiées de la nuit dernière que le feu y existe encore, que le petit carthier et la tour y tenante, ainsi que le bâtiment de la basse-cour, de même que les foins qui y reposent et d'autres effets ne sont pas encore endommagés, et nous ayant transportés dans le jardin tenant audit château y avons vu quantité de papiers et différans meubles que la vigilance de la municipalité dudit Hierges y a fait transporter en hâte pour les conserver de l'incendie.
En conséquence nous commissaire susdit de concert avec la dite municipalité avons requis les citoyens de la commune dudit Hierges de veiller avec la plus grande exactitude et sans désemparer à ce que l'incendie ne se propage aux dits bâtiments non endommagés, en outre que tous les meubles effets et papiers déposés dans ledit jardin ainsi que tous les fers plombs, etc, que l'on pourra recueillir à présent et d'après le feu étint soyent transportés en la maison commune, chargeons la municipalité de les inventorier au fur et à mesure qu'ils pourront être transportés en ladite maison commune et dont ledit inventaire sera au pied de notre présent procès verbal. Fait au château du dit Hierges les jours et an que dessus et avons signé avec la municipalité
."