La citadelle de Rocroi (Ardennes), ses remparts

Rocroi, commune des Ardennes, frontalière de la Belgique et, voici quelques siècles, des Pays Bas. Rocroi, commune frontalière située dans une région peu hospitalière, les hautes fagnes, faites de tourbières, que peu de routes traversaient. C'est dans cette région peu hospitalière que des villages se développèrent au Moyen Age. Raoul Ier, fils d'Henri II de Grandpré, comte du Porcien, fut à l'origine des premiers défrichements de la région, en donnant des terres à des serfs, des prisonniers de guerre. Nous sommes aux environ de 1220. Le hameau prend le nom de Croix de Raul qui, par déformation, deviendra Raulcroix puis Rocroi.

Au XVIe siècle, la géopolitique qui voit la France et les Pays Bas s'opposer conduit à la recrudescence de tensions sur les frontière des deux pays, lesquelles se traduisent par le développement de places fortes. C'est ainsi que Rocroi est choisie pour abriter une garnison. Avec Mariembourg, la place-forte de Rocroi fait face à Charlemont qui, côté Pays-Bas, contrôle la Meuse à Givet. Sans oublier Philippeville.

Imaginez un pentagone dont des as de pique auraient remplacés les arêtes. C'est à peu près la forme qu'on donna à la citadelle de Rocroi au XVIe siècle (vue aérienne actuelle en cliquant ici).
Au fil des années, les bastions d'origine seront renforcés, les courtines doublées de demi-lunes, et certaines d'entre-elles par des lunettes au XIXe siècle. Dans ce pentagone, les rues se développent de manière rayonnante autour d'un point central (ou presque car le dessin de la place qui forme le cœur du bourg n'est pas régulier).

Rocroi fait son entrée dans l'histoire de France en mai 1643 quand le duc d'Enghien, au lendemain de la mort de Louis XIII repousse l'armée espagnole, partie trois semaines plus tôt de Lille et qui avait commencé le siège de la place-forte, laquelle abritait alors 400 hommes (texte sur la bataille de Rocroi ICI). Dix ans plus tard, le duc d'Enghien, devenu prince de Condé et passé aux services des Espagnols par hostilité envers Mazarin, s'empare de la ville. Mais avec les accords de paix, Rocroi reste français, le royaume s'enrichissant également des villes de Mariembourg et de Philippeville.
La chute de l'Empire napoléonien en 1815 voit Rocroi assiégée par 10 000 hommes. La ville, comme une bonne partie de la région (on retrouve quelques rares témoignages des bornes russes disposées le long des routes à cette époque, dont à Fumay dans la cour du château des comtes de Bryas) sera occupée durant trois ans.
La ville sera de nouveau bombardée et occupée en 1870. La place-forte est déclassée en 1888.

Les remparts seront inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques en 1935 qui, à quelques exceptions près, permit de maintenir leur structure. Différents travaux, avec des reconversions dans les destinations des bâtiments militaires, permettent de maintenir la cohésion comme la mémoire de ce site. Ce qui ne doit pas être facile tous les jours.

 

Bonus, Rocroi depuis le ciel

Enfin, je vous invite à prendre de la hauteur sur Rocroi avec les photos aériennes de Jean-Michel Benoît qui réalise des prises de vues aériennes.

 

aller plus loin dans la lecture

Dans la riche bibliographie, on conseillera "la place forte de Rocroi", parcours du patrimoine du service de l'Inventaire de Champagne Ardenne publié aux éditions Dominique Guéniot. Ce cours condensé s'en inspire.

  • Les abords du corps de garde de la Porte de Bourgogne, depuis un passage couvert. Les abords du corps de garde de la Porte de Bourgogne, depuis un passage couvert.
  • Rocroi, le puits au centre du bourg, en pierre bleue (mairie en arrière plan) Rocroi, le puits au centre du bourg, en pierre bleue (mairie en arrière plan)
  • Rocroi, le puits et, en arrière plan, la halle et la caisse d'Epargne Rocroi, le puits et, en arrière plan, la halle et la caisse d'Epargne
  • Citadelle de Rocroi, la halle, reconstruite au milieu des années 1990 Citadelle de Rocroi, la halle, reconstruite au milieu des années 1990
  • Citadelle de Rocroi, l'ancien pavillon des officiers, un lieu sur pour une banque Citadelle de Rocroi, l'ancien pavillon des officiers, un lieu sur pour une banque
  • Citadelle de Rocroi, le bourg et, à gauche, la porte de France Citadelle de Rocroi, le bourg et, à gauche, la porte de France
  • Depuis le bastion de Montmorency, vue sur une des poudrières Depuis le bastion de Montmorency, vue sur une des poudrières
  • Citadelle de Rocroi, la porte de France, depuis un abri maçonné Citadelle de Rocroi, la porte de France, depuis un abri maçonné
  • La porte de France, vue depuis les abords du bastion de Nevers (à gauche) La porte de France, vue depuis les abords du bastion de Nevers (à gauche)
  • Le bastion de Nevers et, en arrière plan, la porte de France Le bastion de Nevers et, en arrière plan, la porte de France
  • Abri dans le bastion de Nevers Abri dans le bastion de Nevers
  • Les fossés, entre les bastion de Nevers et du dauphin, inondables Les fossés, entre les bastion de Nevers et du dauphin, inondables
  • Dans les fossés de la citadelle de Rocroi, dont la cunette pouvait être inondée Dans les fossés de la citadelle de Rocroi, dont la cunette pouvait être inondée
  • La demi-lune de Geoffreville, entre les bastions de Nevers et du dauphin La demi-lune de Geoffreville, entre les bastions de Nevers et du dauphin
  • Casernements dans le fort neuf, ouvrage défendant la demi-lune de Geoffreville Casernements dans le fort neuf, ouvrage défendant la demi-lune de Geoffreville
  • Le bastion de Nevers aux abords de la demi lune de Geoffreville (à gauche) Le bastion de Nevers aux abords de la demi lune de Geoffreville (à gauche)
  • Les abords du bastion du dauphin et la demi-lune de Geoffreville Les abords du bastion du dauphin et la demi-lune de Geoffreville
  • Citadelle de Rocroi en contre-jour depuis le bastion du dauphin Citadelle de Rocroi en contre-jour depuis le bastion du dauphin
  • Citadelle de Rocroi, anciens casernements Citadelle de Rocroi, anciens casernements
  • Citadelle de Rocroi, l'ancienne caserne dite Marguenat Citadelle de Rocroi, l'ancienne caserne dite Marguenat
  • Aux abords du bastion du Roy, depuis la demi-lune des écossais Aux abords du bastion du Roy, depuis la demi-lune des écossais
  • Le bastion du Roy, son pont et ses anciens bâtiments Le bastion du Roy, son pont et ses anciens bâtiments
  • La demi-lune des écossais vue depuis les abords du bastion du roi La demi-lune des écossais vue depuis les abords du bastion du roi
  • La porte de Bourgogne, vue depuis la courtine menant au bastion du petit fort La porte de Bourgogne, vue depuis la courtine menant au bastion du petit fort
  • En contre-jour, courtine menant au bastion du petit fort En contre-jour, courtine menant au bastion du petit fort
  • Ancienne caserne d'Enghien, aux abords du bastion du petit fort Ancienne caserne d'Enghien, aux abords du bastion du petit fort
  • Sur le bastion du Petit fort, des renforts de terre Sur le bastion du Petit fort, des renforts de terre
  • Depuis le bastion du Petit fort, courtine et demi-lune de champagne Depuis le bastion du Petit fort, courtine et demi-lune de champagne
  • La demi-lune de champagne et une dame pour en protéger l'accès La demi-lune de champagne et une dame pour en protéger l'accès
  • Le fossé, aux abords de la demi-lune de Champagne Le fossé, aux abords de la demi-lune de Champagne
  • Passage couvert à hauteur de la demi-lune de Champagne Passage couvert à hauteur de la demi-lune de Champagne
  • Massif de défense de la demi-lune de Champagne, surmonté d'une dame Massif de défense de la demi-lune de Champagne, surmonté d'une dame
  • Au pied de la dame, un accès au fossé Au pied de la dame, un accès au fossé
  • Entre les bastion du Petit Fort et de Montmorency, l'ancien hôpital militaire Entre les bastion du Petit Fort et de Montmorency, l'ancien hôpital militaire
  • la demi-lune de Champagne, vue depuis le terre-plein du bastion de Montmorency la demi-lune de Champagne, vue depuis le terre-plein du bastion de Montmorency
  • La contre-garde de Montmorency, depuis le bastion du même nom La contre-garde de Montmorency, depuis le bastion du même nom
  • Abri sur le bastion du Petit fort Abri sur le bastion du Petit fort
  • Entrée d'un passage couvert Entrée d'un passage couvert
  • Accès couvert et sa flore dans la contre-garde de Montmorency Accès couvert et sa flore dans la contre-garde de Montmorency
  • Passage couvert dans la demi-lune des écossais Passage couvert dans la demi-lune des écossais
  • Dans le bastion du roi Dans le bastion du roi
  • Passage couvert dans la contre garde du Roi Passage couvert dans la contre garde du Roi