La vallée de la Meuse, de Revin à Fumay

  • Revin, le pont en direction de Fumay Revin, le pont en direction de Fumay
  • Le fond de Bauge, soit, la Meuse en direction de Fumay Le fond de Bauge, soit, la Meuse en direction de Fumay
  • Fumay, le gué du Pied Selle Fumay, le gué du Pied Selle
  • Fumay, le passage de l'Uf Fumay, le passage de l'Uf
  • Aux abords de la roche de l'Uf, Fumay Aux abords de la roche de l'Uf, Fumay
  • Fumay, le barrage de la roche de l'Uf Fumay, le barrage de la roche de l'Uf
  • Fumay, l'écluse de l'Uf depuis le point de vue de la roche du même nom Fumay, l'écluse de l'Uf depuis le point de vue de la roche du même nom
  • Fumay, le barrage de l'Uf et sa centrale hydro électrique Fumay, le barrage de l'Uf et sa centrale hydro électrique
  • Fumay, le barrage de l'Uf Fumay, le barrage de l'Uf
  • Aux abords de la roche de l'Uf, Fumay Aux abords de la roche de l'Uf, Fumay
  • Fumay, la boucle de la Meuse Fumay, la boucle de la Meuse
  • Fumay, la boucle de la Meuse Fumay, la boucle de la Meuse
  • Fumay, la boucle de la Meuse Fumay, la boucle de la Meuse

Si le cours de la Meuse n'enchante pas les deux voyageurs en canöé dont on reprend le récit depuis leur départ de Charleville, il pourra intéresser ceux qui parcourent la voie verte. C'est tout d'abord l'ancien moulin du fonds des Bauges, dont l'existence remonte au XVIe siècle. Plus loin, on passera à côté d'un ancien cantonnement allemand qui, durant la Première Guerre Mondiale, fit office de scierie. Il jouxte la voie ferrée où on peut voir un ancien quai de chargement pour les pierres provenant de la carrière située sur la rive gauche de la Meuse.
Retrouvons le récit d' Emile Dacier :

"Les quelques kilomètres suivants, dans la solitude absolue du Fonds-des-Bauges, nous semblent un peu monotones: les Dames de Meuse nous ont gâtés. En outre, le temps se brouille et le vent fraîchit ; un dernier rayon de soleil éclaire un instant la déchirure violacée d'un rocher, et la nuit tombe comme nous stoppons devant les premières maisons de Fumay, après avoir matché victorieusement un remorqueur et son train de chalands. Soit dit en passant, nous gagnons de justesse, malgré le handicap de l'adversaire. Sur la berge, pendant que nous faisons la toilette du bateau, avant de le remiser dans la cave de l'hôtel de la Gare, un inconnu nous aborde, qui, à notre vif étonnement, se met à nous parler des dernières régates internationales de la Société nautique de la Basse-Seine, du Rowing-club, etc. On fait connaissance : notre interlocuteur, représentant de commerce qui habite Asnières et voyage pour rhum fameux, est descendu au même hôtel que nous.

En sortant du couloir du Fonds-des-Bauges, la Meuse vient se heurter à la Roche de l'Uf, ou rocher de la Luve, dont la muraille couleur de rouille, déchiquetée et striée d’anfractuosités, surplombe le chemin de halage. Le cours du fleuve, barré par cet obstacle, a dû contourner le massif rocheux, et forme, en se repliant, ensuite sur la gauche, la presqu'île ovale occupée par Fumay."