Le bassin de Saint-Nicolas (08)

La centrale hyrdoélectrique de Saint-Nicolas, lieu-dit rattaché à la commune de Rocroi,  est entrée en service en 1976. Ce dispositif permet, en quelques minutes, de répondre à un pic de demande en électricité en libérant l'eau d'un bassin situé en hauteur dans un lac situé, logiquement, en contrebas. Durant les heures creuses les turbines, qui ont servi à produire de l'électricité par le passage de l'eau, aident à la remonter dans le bassin supérieur.

"Si Revin fut en quelque sorte " un prototype " en étant la première centrale de ce type, il en existe aujourd'hui une dizaine à travers à la France. Mais, malgré son ancienneté, la STEP de Saint Nicolas, de par sa puissance, conserve une enviable troisième place sur le podium.
Les chiffres suffisent pour montrer la réalité d'une installation dans laquelle EDF ne cesse d'investir pour continuer d'en faire un outil des plus performants.
Le bassin supérieur des Marquisades, entièrement artificiel couvre une superficie de 66 hectares. Sa digue est longue de 4.200 mètres et d'une hauteuir variant entre 9 et 18 mètres.
Le bassin inférieur de Whitaker est retenu par un barrage de 35 mètres de hauteur et de 300 mètres de longueur en crête.
Tous deux ont un volume utile de 7 millions de m3.
L'usine souterraine particulièrement bien intégrée au paysage majestueux le long de la route reliant Revin à Rocroi est constituée d'une caverne principale de 115 mètres de long sur 17 de largeur et 16 de hauteur. Elle renferme 4 groupes réversibles de 200 mégawatts chacun. Le tout a été creusé dans la roche. Comme le tunnel d'accès de 170 mètres de long.
Les quatre immenses tuyaux d'un kilomètres de long chacun et avec un dénivelé de 200 mètres alimentant les turbines ont été eux aussi creusés directement dans la roche.
Trente-trois après son achèvement la construction de la centrale de Revin Saint Nicolas les Mazures reste l'illustration d'un chantier gigantesque qui a nécessité six années de travaux colossaux. " (source : conseil général des Ardennes)

  • Le bassin inférieur, en contre-jour Le bassin inférieur, en contre-jour
  • Le bassin inféneur, en contre jour Le bassin inféneur, en contre jour
  • Le bassin inférieur, vue d'ensemble sur les vannes depuis la digue Le bassin inférieur, vue d'ensemble sur les vannes depuis la digue
  • le bassin inférieur, conduites permettant la circulation de l'eau entre les bassins le bassin inférieur, conduites permettant la circulation de l'eau entre les bassins
  • Bassin inférieur, les vannes d'entrée et sortie de l'eau. Bassin inférieur, les vannes d'entrée et sortie de l'eau.
  • Le bassin inférieur, en contre-jour. Le bassin inférieur, en contre-jour.
  • Bassin supérieur, départ des lignes électriques. Bassin supérieur, départ des lignes électriques.
  • Bassin supérieur, brouillard et ligne électrique. Bassin supérieur, brouillard et ligne électrique.
  • Le bassin supérieur, par temps de brouillard. Le bassin supérieur, par temps de brouillard.
  • Le bassin supérieur, par temps de brouillard. Le bassin supérieur, par temps de brouillard.
  • Bassin supérieur, la digue par temps de brouillard. Bassin supérieur, la digue par temps de brouillard.
  • Le bassin supérieur, par grand soleil. Le bassin supérieur, par grand soleil.
  • Le bassin supérieur, par grand soleil Le bassin supérieur, par grand soleil

Pour aller plus loin :

-un pdf sur le barrage à charger sur le web d'EDF.

- une fiche sur le web de la commune de Les Mazures.