Deville, ardoisières du bois de l'or et des Fourmis

Le bois de l'Or et de Fourmis, et plus spécifiquement la section située le long du ruisseau de Maubié, concentre les principales ardoisières de Deville: Saint-Barbané, la Carbonière, Saint-Dominique, Saint-Jean de l'Espérance. 
L'origine des fosses les plus anciennes, comme Saint-Barnabé et Saint-Dominique, est attestée au XVIIIe siècle. Un site comme la Carbonière change de point d'extraction au cours du XIXe siècle, avant d'arrêter toute activité en 1883. La fosse Saint-Barnabé sera la seule en activité après 1900, pour stopper avant 1910. Les verses seront ré-exploitées par la Société des ardoisières de Rimogne dans les années 1980. Les traces de la carbonière disparaîtront avec le développement des carrières dans la première moitié du XXe siècle, celles de Saint-Dominique avec le développement des usines sidérurgiques.

  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis
  • Deville, ardoisières du bois des fourmis Deville, ardoisières du bois des fourmis