Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry

Ce sondage ardoisier est également appelé ardoisière de la roche à sept heures, qui est une crête qui domine la Meuse. Son existence remonte à 1842, avec la signature de l'acte de concession par André Joseph Débry. Ses héritiers demanderont l'autorisation d'en reprendre l'exploitation en 1886.
Ce sondage ardoisier se présente sous la forme d'une longue galerie, grosso-modo rectiligne. La roche y est assez riche en oxyde de fer et on peut voir quelques concrétions. Les contre-jours permettent de voir, dans les premiers mètres de l'entrée, les traces de pics. On pressent, en longeant la galerie, un départ vers un niveau inférieur, remblayé.
Les abords du site montrent une exploitation sous forme de carrière. Ce site ardoisier servit d'abri pour la population durant la Seconde Guerre Mondiale.

Prises de vues réalisées en avril et mai 2014.

 

  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry
  • Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry Monthermé, sondage ardoisier du trou Debry